A l’ombre d’une passoire

passoire1

La proposition
Dans une pièce plongée dans la pénombre toutes sortes d’objets du quotidien sont suspendus, déposés, disponibles .
Certains d’entre eux attendent la caresse d’une lumière de lampe de poche pour révéler une ombre toute chimérique.
Du papier kraft chiffonné attend un faisceau de lumière pour offrir un spectacle d’ombres chaque fois renouvelé.
La troisième proposition permet de choisir un objet sur l’étagère des objets troués, le poser sur un socle et faire apparaître son ombre.

Pourquoi ?
Cet espace comme l’ensemble des propositions de la Maison, a pour finalité première la liberté créative des participants. Dans les coulisses de cet objectif se cachent de nombreux savoirs.
Ici l’enfant peut prendre possession de la lumière et révéler les ombres. Son pouvoir réside dans l’orientation de sa lampe de poche, mettant en valeur un objet choisi par lui. Il peut explorer, expérimenter, découvrir les ombres que la lumière produit en fonction de sa position ou de ses mouvements.
L’intérêt du matériel réside dans sa simplicité. Une passoire, un écumoire, un tambour de machine à laver…
Nous attribuons une utilité précise à chaque objet. Toutefois, la mise en scène proposée souhaite ouvrir la curiosité sur la créativité avec un usage insolite de ces ustensiles de notre quotidien.

Dans cet espace on peut :passoire2
Illuminer les objets qui suscitent notre curiosité et ainsi découvrir par soi-même les ombres produites par le petit faisceau de lumière.
Rajouter une contrainte : l’adulte peut décider des objets que l’enfant va allumer.
Il peut décider d’un circuit dans l’espace.
Il peut décider de n’illuminer que les objets suspendus, ou au contraire que ceux qui sont choisis et déposés par les enfants.
Faire ensemble : le groupe peut décider d’illuminer les objets ensemble, un par un. Ainsi la découverte se partage, ce que l’ombre évoque se discute, ce que nous percevons collectivement peut induire des lectures différentes.
Chatouiller l’imaginaire : une ombre peut suggérer une histoire. Que voyons-nous ? Quels mystères se cachent derrière celle-ci ?

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.